L’intelligence artificielle et votre entreprise

L’intelligence artificielle et votre entreprise

L’intelligence artificielle et votre entreprise

S’il y a eu une seule constante qui a fait couler beaucoup d’encre dans le monde des affaires depuis les 4-5 dernières années, c’est bien le concept de l’intelligence artificielle (IA). En fait, on peut parler d’une peur de carrément rater le train et d’être laissé derrière par des concurrents plus agiles propulsés par l’intelligence artificielle. En conséquence, des organisations de toute taille—et dans toute industrie—ont répondu à l’appel d’ajouter de l’intelligence artificielle dans leurs opérations, sans nécessairement savoir comment, et si, l’intelligence artificielle peut ajouter de la valeur auprès des produits et services qu’elles offrent à leurs clients, si leurs données commerciales se prêtent bien à l’IA, et comment implanter les fonctionnalités d’IA avec ses produits et services. (Note : L’IA est une des composantes de la vision de l’Industrie 4.0.

Lisez le cahier électronique de Nubik sur comment les entreprises peuvent affronter les défis de l’industrie 4.0 (disponible en anglais seulement).)

Il y a eu une explosion correspondante dans le nombre d’entreprises travaillant sur les applications commerciales de l’intelligence artificielle—Element AI de Montréal n’est qu’un exemple de celles-ci—ainsi que les grands fournisseurs de services infonuagiques qui ajoutent des fonctions d’IA auprès de leurs offres. Google Cloud, Amazon Web Services, et Microsoft Azure offre chacune des solutions d’intelligence artificielle dédiées—typiquement basée sur l’apprentissage machine (machine learning) et les mégadonnées (big data)—selon une formule par abonnement, conçue pour compléter l’infrastructure TI d’une organisation. Bank of America a estimé le marché total des solutions d’IA à 153 milliards US d’ici 2020 (source : Salesforce eBook)

Qu’entendons-nous par intelligence artificielle ?

Wikipedia définit l’intelligence artificielle (IA) dans son article en anglais comme étant « l’intelligence présentée par des machines. De manière informelle, le terme « intelligence artificielle » est appliqué lorsqu’une machine imite les fonctions cognitives que les humains associent avec d’autres esprits humains, tels l’apprentissage et la résolution de problèmes. »

En pratique, l’intelligence artificielle est un terme fourre-tout qui fait référence à une série de technologies qui automatisent ou augmentent les processus d’affaires ou qui déduisent de l’information à partir des données commerciales. Dans un contexte d’affaires, celles-ci comprennent l’apprentissage machine (regroupant des fonctionnalités telles que la reconnaissance de formes et la création de règles), la vision par ordinateur, la détection (sensing), les comportements émergents, et la robotique. Nous allons discuter davantage des deux premières technologies dans un contexte d’affaires.

Comment l’IA peut améliorer les affaires ?

L’intelligence peut contribuer à l’amélioration des affaires de différentes manières. Pour plusieurs organisations, sans égard à l’industrie, l’intelligence artificielle peut être déployée afin d’élaborer de nouvelles connaissances et de nouveaux sens à partir des données de la production, des ventes, et du soutien qui sont générées chaque journée lors des activités d’exploitation normales. Tirant profit des lacs de données (data lakes) et autres sources de mégadonnées, l’intelligence artificielle peut être déployée afin d’augmenter les systèmes d’aide à la décision et systèmes experts, au-delà des capacités des solutions de point traditionnelles. Les capacités d’apprentissage machine, augmenté par des plateformes IA infonuagiques qui tirent profit des unités de processeurs graphiques (GPU) de Nvidia et AMD—ces mêmes processeurs qui propulsent les jeux vidéo à haute résolution et en 3D en temps réel—rendent possible l’inférence de nouveaux modèles, la découverte de nouveaux comportements à travers des sources de données disparates et la génération de nouvelles connaissances qui améliorent le cycle de développement des produits, qui éliminent les erreurs de fabrication sur la ligne de production, qui réduisent le cycle de vente, et qui optimisent le cycle de vie du client.

Dans le cas spécifique des fabricants et des entreprises de la haute technologie, une branche en particulière de l’intelligence artificielle a ouvert un monde de possibilités. La vision par ordinateur, qui tire profit des capacités de reconnaissance des objets propulsé par l’apprentissage machine qui est souvent situé dans l’infonuage, peut être déployée afin d’identifier les pièces défectueuses sur la ligne de production ou de positionner les équipements de fabrication de manière plus précise, permettant aux organisations qui déploient celles-ci d’atteindre le statut de « fabricant intelligent » et de s’emparer des gains de productivité qui s’en suivent.

Tirer profit de l’intelligence artificielle, c’est autre chose

Afin de tirer avantage de la promesse de l’intelligence artificielle, spécifiquement l’apprentissage machine, les données organisationnelles doivent être disponibles dans un format que leur permettent d’être ingérées, d’en tirer des leçons, et d’agir dessus. Sans les données dans un tel format, la promesse de l’intelligence artificielle restera ainsi, une promesse.

Plusieurs organisations ont fait le saut pour s’équiper en vue de l’intelligence artificielle (AI-enabled) en adoptant des solutions d’intelligence artificielle commerciales, ou ont contracté pour le développement des solutions d’IA sur mesure, seulement pour découvrir que leurs données ne se prêtaient pas à l’analyse ou à l’apprentissage ou, si elles y étaient optimisées, ces organisations n’avaient aucune idée de comment tirer profit des connaissances ainsi offertes pour créer de la valeur. Avant de faire le saut vers l’IA, c’est important d’avoir une compréhension claire des données de production, des ventes, et de soutien qui sont disponibles à travers l’organisation, ainsi que les types de connaissances qu’on espère en retirer de ces données. Lorsqu’elle est mal exécutée, l’adoption de l’intelligence artificielle est à peine meilleure que le « garbage in, garbage out ».

La bonne nouvelle, c’est que si vous faites déjà appel à des solutions basées sur la plateforme Salesforce, non seulement vos données sont déjà dans un format qui leur permettent d’être utilisées par l’intelligence artificielle, mais vous avez carrément un engin d’IA inclus « gratuitement ». Connu sous le nom de Salesforce Einstein, cet engin d’intelligence artificielle a été intégré à chacune des solutions majeures de Salesforce, y compris les plateformes Sales, Marketing, Community, Analytics, Platform et Commerce. L’engin Salesforce Einstein a été lancé à l’automne 2016, et s’est beaucoup propagé depuis les 7-8 dernières éditions de Salesforce, chaque nouvelle version offrant un support élargi pour Einstein et ses capacités.

Qu’offre Salesforce Einstein ?

Salesforce Einstein travaille en arrière-plan, tirant profit de toutes les données de prospects et de clients que vous emmagasinez dans Salesforce, afin d’offrir des analyses exploitables et des recommandations sans aucune intervention nécessaire de la part de l’utilisateur de Salesforce.

Dans le contexte de ventes, Einstein offre le « scoring » de prospects (leads) et des nouvelles connaissances basées sur une analyse de l’historique d’achat et des comportements des clients existants, ainsi que le support pour les efforts de ventes incitatives en recommandant des produits et services connexes. Dans le contexte du marketing, Einstein identifie les éléments de contenu appropriés, l’audience cible, le canal optimal, et le meilleur temps pour interagir avec des clients prospectifs ou existants afin de stimuler davantage d’interactions.

(source de l’image)

Les puissantes capacités d’intelligence et d’analyse de Salesforce Einstein peuvent aussi être mises à exécution par des applications sur mesure reposant sur la plateforme Salesforce. Des capacités additionnelles telles que la modélisation des prévisions, des robots en ligne, la vision par ordinateur, et l’analyse linguistique peuvent ainsi être ajoutées à toute application.

À l’avenir

Après avoir effectué le survol des différentes sources de données disponibles auprès de l’organisation et l’identification des analyses exploitables que vous désirez en dériver avec vos données, la prochaine étape est d’identifier la plateforme technologique qui va vous y mener.

Si vous désirez augmenter vos efforts commerciaux avec la puissance de l’intelligence artificielle et partir avec une longueur d’avance, une solution infonuagique de Salesforce pour la gestion des relations clients, le marketing, les services sur le terrain, ou le soutien, peut vous offrir ce dont vous avez besoin. Celle-ci regroupe de puissantes capacités de CRM, d’automatisation du marketing, et du support avec un puissant engin d’intelligence artificielle. Si vous êtes déjà un utilisateur de Salesforce et aimeriez en apprendre davantage sur comment tirer profit des capacités d’Einstein avec vos données commerciales existantes, on vous invite à contacter votre directeur de compte Salesforce.

Vous avez une question? Écrivez-nous, nous nous ferons un plaisir de vous aider.
Vous avez trouvé cet article utile? N’hésitez pas à le partager!

Par Stéphane Poirier, Directeur marketing



Send this to a friend

Hi, this may be interesting you: L’intelligence artificielle et votre entreprise! This is the link: https://www.nubik.ca/fr/blogue/lintelligence-artificielle-et-votre-entreprise/